Quels sont les critères à garder en tête concernant une bonne armurerie ?

Vous voulez ouvrir une armurerie ou vous voulez acheter une arme ? La vente d’armes est un secteur extrêmement réglementé en Europe et en France. Pourtant, elle reste un domaine qui se porte bien, car les Français ont l’engouement pour la chasse. Les clients cherchent souvent des armes de qualités en meilleur prix. Pour réussir votre projet, il faut garder en tête certains critères concernant une bonne armurerie.   

Agrément des armuriers

À cause de son aspect sensible, la vente d’armes est un secteur soumis à des réglementations extrêmement strictes. Ainsi, une bonne armurerie doit disposer un agrément d’armurier relatif à ses compétences professionnelles et à son honorabilité délivrée par la préfecture. Pour obtenir cet agrément, il est obligatoire d’avoir un diplôme agrée par le Ministère de l’Intérieur comme les diplômes d’armurier ou le Certificat de Qualification Professionnelle Commerce Armes et Munitions. L’agrément d’armurier nécessite également le contrôle de l’honorabilité professionnelle et privée du demandeur. Pour cela, il suffit de déclarer sur l’honneur que la personne qui fait la demande ne fait l’objet d’aucun refus d’effectuer une profession commerciale. Pour information, l’armurerie de 8e catégorie n’a pas besoin d’aucune autorisation particulière.

Autorisation d’ouverture

Une armurerie doit avoir un décret d’autorisation d’ouverture de commerce. Cette décision dépend des catégories des armes à vendre. Pour une armurerie de catégorie C, D1 et D2 (a, b, c, h, i, j), il faut s’adresser aux offices des armes de la préfecture. Cette approbation d’ouverture est rattachée à un local unique et exact. De plus, elle n’a pas de durée de validité particulière. Quant à une armurerie des catégories A1/B, il faut s’adresser au ministère de l’Intérieur. Et pour la vente des armes de catégories A2, il est important de disposer un document auprès du ministère de la Défense.

Les différentes catégories d’armes

Il existe, en général 4 catégories principales d’armes, indiqué par les lettres A, B, C, D. Ce technique d’organisation permet de classer les armes, des plus dangereuses jusqu’aux armes les moins puissantes. Les armes les plus dangereuses sont désignées par la lettre A. Ce sont les armes utilisées seulement par les militaires. La catégorie B désigne également les armes très puissantes. Pour pouvoir l’acquérir, il faut avoir une autorisation préfectorale. Quant à la catégorie C, c’est toujours les armes à mortelles, mais facilement accessibles. Elles sont souvent utilisées pour la chasse et le tir sportif. Enfin, les armes les moins dangereuses sont regroupées dans la catégorie D. Toutes adultes peuvent l’acheter auprès d’une bonne armurerie. 

Quel type d’arme puis-je acquérir avec un permis de port d’arme ?
Le permis de chasse est-il considéré comme un permis de port d’arme ?